Apprendre à vivre

Image

Je le rabâche assez souvent sur ce blog, je suis une fille anxieuse. Du genre à m’interdire beaucoup des choses par peur; peur de tout et n’importe quoi si on y réfléchit. Mon cerveau est conditionné à la peur et il a donc beaucoup d’imagination en la matière (au grand dam de l’Amoureux qui lève souvent les yeux au ciel).

Je me suis rendue compte récemment à quel point vivre dans la peur, nous fait passer à coté de beaucoup d’opportunités, de belles choses.
Depuis septembre, après une phase de petite déprime, j’ai eu comme un déclic, celui de me rendre compte à quel point ma vie était dictée par mes peurs, mes angoisses et que je me créais toute seule des murs infranchissables, qui au final ne l’étaient pas tant que ça, sous réserve qu’on ait le courage de les franchir.

Je me suis donc rendue compte que je ne savais pas tout à fait VIVRE, c’est à dire profiter de la vie, en laissant de côtés certaines peurs irrationnelles.

Donc depuis quelques temps je me suis découvert de « l’audace », qualité jusqu’ici absolument contraire à mon caractère. Certes, je n’en suis pas à sauter en parachute ou plaquer mon boulot pour suivre mes rêves, mais ces petits changements que j’entreprends sur mon quotidien, aussi simples puissent-ils être, sont au final de grandes victoires pour moi, et laissent l’espoir qu’avec le temps et de la volonté, ces petites victoires en deviennent des grandes.
Et rien que ça, ça me donne le sourire et me remplis le coeur de joie.

Publicités
Cet article a été publié dans La vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Apprendre à vivre

  1. Sarah dit :

    Je tombe sur ton blog suite au fait que ton dernier article soit en Une d’Hellocoton, et j’ai l’agréable surprise de découvrir un blog très intéressant à lire et surtout des billets dans lesquels je me reconnais beaucoup ! Très belle découverte donc !

    Par rapport à la peur, je connais très bien ça. Aujourd’hui, je pourrais dire que ça va un peu mieux, mais parfois la peur de tenter telle ou telle chose me paralyse encore. La peur d’échouer ou de me tromper, la peur de faire de mauvais choix qui auraient des conséquences irréversibles… Bref, c’est clair que c’est un frein… Mais j’espère m’en guérir petit à petit 😉

    • milizen dit :

      Surmonter ses peurs est très difficile car c’est souvent des peurs incomprises par nos proches. mais quelle victoire quand on y arrive. Ça n’a pas de prix.

  2. lauuvely dit :

    J’ai eu exactement la même chose que toi, enfin j’ai « eu », j’ai encore mais bien moins. Moi aussi l’amoureux lève les yeux aux ciels. Notre rupture à été un vrai déclic, 3-4 mois à faire des changements, petits mais efficaces. Puis un beau jour, j’ai de nouveau toqué à sa porte (c’est une image, parce que toquer à son iPhone c’est moins glam), nous nous sommes revus et depuis nous sommes de nouveau ensemble. Il à été le plus impressionné à voir mes changements. Comme quoi de tout petits rien changent tellement de choses.
    Très beau blog, continue comme ça, j’adore ! 🙂
    Ps: Je te dis continue comme ça, mais j’suis novice ! Haha ! 😉

  3. MamzelDree dit :

    Je connais bien trop ces peurs, de tout et surtout de n’importe quoi… Moi le déclic je l’ai près de six mois, quand je paniquais même à sortir de chez moi…
    J’ai commencé à respirer bien profondément, j’en ai parlé, j’ai cherché des solutions et doucement je me rends compte que dehors ce n’est pas Beyrouth, que rien n’est si grave que ce que je croyais, et je me suis lancée… J’ai encore peur, souvent, mais je me soigne. SI j’ai un conseil : respire 🙂
    Bon courage à toi ! 🙂

  4. On a TOUS et TOUTES nos peurs, on le cache plus ou moins bien…mais ça fait partie de la vie. Le genre de prise de conscience que tu as eu sont si importantes, car un jour on réalise que le pire c’est de ne pas avoir vécu, et qu’on se sent vivant quand on a risqué 😉 Bon je ne peux m’empêcher de t’envoyer à un article que j’ai écrit et qui me tient particulièrement à coeur, si jamais ça t’inspire : http://lessensciel86.wordpress.com/2012/06/01/ayez-le-courage-de-vivre-dangereusement/

  5. Cindy dit :

    Comme je te comprends, j’ai un peu le même tempérament, et c’est vrai que c’est très frustrant… Mais moi aussi, j’arrive à me mettre de petits coups de boost, de façon périodique, et ça fait du bien! 🙂

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s