Les outils de « communication »

Image

Je tiens à tout de suite mettre les choses au clair, je ne suis pas une anti-technologie, bien au contraire. je possède une télévision, un ordinateur portable, une tablette tactile et un smartphone.

Pourtant plus le temps passe et plus je sens à quel point il est indispensable d’apprendre à contrôler ces outils pour que ce ne soit pas eux nous contrôlent…

Je m’explique.

J’ai pu observer auprès de personnes de mon entourage personnel et professionnel un phénomène que je trouve quelque peu inquiétant, à savoir que les gens en arrivent à être tellement absorbés par leur gadgets technologiques, les yeux rivés en permanence sur leurs écrans, qu’ils en oublient de communiquer avec les autres.

Que ce soit lors de repas de famille, ou à la cantine de l’entreprise, de plus en plus de gens ne peuvent pas s’empêcher de passer en revue leurs mails, regarder leur compte Facebook, ou jouer à un petit jeu sur leur téléphone plutôt que de simplement discuter avec les gens qui les entoure.

Ce genre de comportement se constate de plus en plus. Cela touche autant les plus jeunes, qui sont nés avec la révolution numérique, que les plus anciens, devenus accros à ce genre de technologie et qui ne font plus de distinction entre le professionnel et le personnel.

Pour moi, la technologie doit être un support qui facilite la vie, non pas en prendre toute la place.

J’aime la technologie, j’aime le confort qu’elle apporte à mon quotidien, l’accès aux informations et aux divertissements qu’elle fournit. J’ai même fait une formation professionnelle autour d’elle, c’est pour dire. Et pourtant, je ressens plus que jamais le danger de dérive qu’elle représente pour ceux qui ne sauraient pas la contrôler, qui un peu plus faibles ou timides que les autres, y trouveraient un échappatoire au monde au point de ne plus savoir communiquer.

Ce déclic, je l’ai eu, entre autre, avec l’arrivée d’une nouvelle collègue, une petite jeunette de même pas 20 ans, qui passe ses journées les yeux rivés sur son smartphone, à écrire des sms ou surfer sur Facebook et Twitter, tant est si bien qu’au bout de 6 mois (!!!!) à partager le bureau avec mon autre collègue et moi, 8h par jour, elle n’a jamais été capable de lier connaissance, malgré des vaines tentatives de notre part.

Son addiction est telle, que même pendant ses heures de travail son téléphone ne quitte pas ses genoux, et que lors de nos déjeuners quotidiens à la cantine, où nous somme tout un groupe (de jeunes, certaines d’entre nous n’ont pas encore la trentaine) elle ne décroche pas un mot pendant une heure, trop occupée à tapoter frénétiquement sur son clavier de téléphone.

J’avoue que ce phénomène, qui semble se généraliser, me fait de plus en plus peur. Parce que si on met bout à bout le temps que l’on passe devant la télévision, devant notre ordinateur, devant la tablette et le smartphone, combien en reste-t-il à consacrer aux gens autour de nous ?

Depuis que j’ai fait ce constat, je suis extrêmement vigilante au temps que je passe devant mes écrans. Je me suis fixée des règles pour limiter mon temps devant la télévision et l’ordinateur, au profit de la lecture, bricolage, poupouillage, sorties et discussions avec l’Amoureux, ma famille et les amis.

Hyper connectés, nous sommes au final déconnectés les uns des autres. Je ne veux pas un jour (trop tard) me réveiller et me rendre que compte de tous ces moments perdus à pianoter sur un clavier plutôt que de profiter de la vie.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s