Le sport, ce moteur de bonheur‏

femme-sport

Le bonheur est essentiellement une affaire de mental, c’est indéniable.

Mais pour être bien dans sa tête, il faut l’être également dans corps.
Je n’ai jamais été sportive. Il m’aura fallu 30 ans et une profonde remise en question pour en découvrir tous les bienfaits.
J’ai commencé à courir il y a 6 mois, un peu par hasard, tout seule dans mon coin, en bonne solitaire que je suis.
Il aura fallu un de ces heureux hasards que la vie peut nous offrir (et qu’il faut savoir attraper au vol), pour découvrir et m’inscrire à un club d’athlétisme qui a su créer en moi, une vraie motivation et un vrai plaisir à pratiquer une activité physique.
Travailler le corps , autant que l’esprit et extrêmement complémentaire. Le sport fait secréter des endorphines, les molécules du bonheur, c’est bien connu.
Et pour l’avoir testé, j’approuve et je conseille plus que vivement, l’association des deux.
Tout mon travail pour améliorer ma vie ne serait pas aussi efficace si je n’étais pas passé par la case: découverte du sport.
Il faut dire qu’arrivé à la trentaine, mon corps commençait sérieusement à subir les affres du temps et d’une vie dénuée de toute activité physique….. et ça pour le moral et la confiance en soi, c’est pas terrible, terrible.
Les débuts sont un peu difficiles, si comme moi on est pas habitué à bouger son corps et donc à découvrir des muscles dont on ignorait l’existence jusque là. Mais au bout d’un moment , et surtout quand les bénéfices commencent à apparaître, la satisfaction et l’estime de soi subit un bon en avant inestimable!
Perdre de poids, muscles qui se dessine, cellulite et culotte de cheval qui s’estompe, et un tour de taille qui s’affine..on scrute les transformations et cela nous pousse à nous dépasser physiquement et psychologiquement. Et puis finalement on se rend compte que le sport nous apporte une hygiène de vie, et un mental qui nous aide littéralement à avancer dans la vie.
Publicités
Cet article a été publié dans forme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Le sport, ce moteur de bonheur‏

  1. Trenty dit :

    Je me suis remis au sport aussi cet année.
    c’est plus de la muscu dos et abdo pour ne plus avoir mal.
    Mais je sent maintenant qu’il vas falloir que je fasse le reste du corps.

    J’ai un peu de mal à me motiver à courir, la marche ça peut aller, mais courir, je ne sais pas.

  2. Lizzie dit :

    Moi aussi je suis une non-sportive de 30 ans 🙂 Et pourtant, ma résolution 2014 est de me mettre à courir, pour affiner encore mieux ma silhouette, me sentir mieux dans mon corps notamment. Alors, ton article me motive encore plus (surtout que je redoute vraiment les débuts et la mise en route pas forcément facile !) Et puis, j’ai la chance d’avoir un « coach » à domicile car mon compagnon fait de la course (du trail plus précisément) depuis un an / un an et demi alors il va m’aider à démarrer bien comme il faut !

    • milizen dit :

      C’est génial justement si tu peux avoir quelqu’un pour te motiver, te pousser. Il faudra juste qu’il accepte de se mettre à ton niveau, surtout s’il a un très bon niveau.

  3. Sarah'folle' dit :

    Yes comme tu dis le sport apporte tout plein de bonnes choses ! J’ai commencé à courir 45 minutes une fois par semaine avec mon frère il y a presque un an et j’adore =) !

  4. Ingrid dit :

    Un an que je ne peux plus courir. Je me suis fait mal à la hanche et j’en garde de légères séquelles depuis cette dernière séance où j’ai un peu forcé et zappé les étirements. J’en paie le prix fort aujourd’hui. D’autant plus que je m’y étais mis 8 mois auparavant. Jamais je n’aurai pensé faire du sport et mieux, aimer ça ! C’est très dur d’être motivée mais de ne pas pouvoir pratiquer. J’ai repris 12kg mais j’espère sincèrement pouvoir reprendre le footing un jour. Qu’est-ce que j’étais heureuse et fière de moi durant mes séances. Que c’était bon de souffrir, entendre les encouragements/félicitations sur Nike+, de perdre du poids et gagner en muscles, d’avoir de la bonne fatigue et un bon souffle, de sentir bien, heureuse, fière, etc…

    Désolée pour la nostalgie ^^ »

    • milizen dit :

      je comprends ta nostalgie. Ma hantise est de me faire mal, c’est pourquoi je ne pousse jamais trop mes entraînements. Mais c’est vrai que la sensation de liberté et de calme qu’on ressent quand on court est vite addictif et réussit à nous faire passer au delà de la douleur physique. Tu es allé voir un medecin, peut être pour voir pour des séances de kiné?? pour te permettre de reprendre un jour?!

      • Ingrid dit :

        Je me suis fait une tendinite à la hanche (la tendinite du coureur justement). Donc forcément, c’est long à guérir (rester alitée durant des jours/semaines n’étant pas une solution). Mais j’en suis bien moins handicapée aujourd’hui comparée à l’année dernière où je boitais. Maintenant, je peux marcher sur une longue distance (doucement et sans grimper) mais suffit que je me tienne un peu mal sur une chaise ou trop longtemps sur la jambe pour que la gêne s’accentue. Bref, faut du temps…

      • milizen dit :

        Holala ma pauvre. On va croiser les doigts que tu puisses te remettre au sport au plus vite.

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s