L’esprit de compétition

20140717_195623

Et bien, ça fait 3 mois que je n’ai rien posté sur mon pauvre petit blog qui prend un peu la poussière…

Il faut dire que ces derniers mois ont été à la fois très remplis et très calmes. Le calme, lui, vient de l’intérieur. Un bien-être que j’arrive aujourd’hui à stabiliser dans mon quotidien.
Si je continue à lire pas mal d’écrits sur le sujet, je considère qu’aujourd’hui j’arrive de plus en plus à mettre en pratique les conseils que je lis et j’en suis ravie.
 
Comme je le disais il y a quelques mois, c’est le sport, plus particulièrement la course à pieds, qui a fait faire un précieux bond en avant à mon équilibre de vie. En plus d’améliorer significativement ma santé (poids, cœur, silhouette, endurance) il est un fantastique catalyseur d’humeur. Il suffit que j’ai passé une difficile journée, ou que je me sente un peu sur les nerfs; une petite demi-heure de footing suffit à m’apaiser (endorphine forever).
 
Je ne vais pas transformer ce blog en blog spécial running, mais je voudrais quand même vous faire, à partir de maintenant, régulièrement partager cette nouvelle passion, qui a tout de même largement contribué à transformer ma vie, autant physiquement que mentalement.
Je trouve que parler de sport rentre tout à fait dans la thématique initiale de mon blog: parler de ce qui aide vraiment à se sentir bien dans sa vie.
 
Mais je vous informe tout de suite, je ne fais pas partie de la grande communauté (que j’admire beaucoup, soit dit en passant) des coureurs passionnés de courses officielles.
Je n’ai seulement participé qu’à une course de 5km, à mes débuts, et j’avoue que le principe de compétition et classement ne me convient pas trop.
 
Je n’ai jamais eu l’esprit de compétition. Que ce soit pour les jeux ou pour le sport, je n’ai jamais aimé devoir faire face à d’autre gens et me mettre en rivalité avec eux. Le principe du gagnant et perdant me gêne énormément. Peut-être aussi le jugement des autres que cela implique.
Pourtant je sais très bien que la course à pieds n’est pas vraiment une histoire de compétition avec les autres, mais surtout de dépassement de soi, mais je n’arrive personnellement pas à passer outre le fait de me trouver face à des centaines d’autres coureurs et de me retrouver classés avec/face à eux. C’est très personnel et difficile à expliquer. Mon manque de confiance en moi joue énormément là dessus.
 
J’ai donc un profil de runneuse un peu à part, je suis la coureuse « bien-être », celle qui court juste pour les bienfaits que cela lui procure, et je sais que du coup je me retrouve un peu à l’écart des autres coureurs que je côtoie, surtout ceux de mon club, qui parlent énormément entre eux de leurs courses respectives. Je pratique la course à pieds comme les compétiteurs ( je suis licenciée dans un club officiel, je fais du ppg, du fractionné, des sorties longues, etc..) mais je ne participe pas aux courses qui peuvent s’organiser autour de moi.
 
Depuis un an que je pratique très régulièrement ce sport, je n’ai toujours pas trouvé l’envie ni le plaisir de faire de la compétition. Le déclic se fera peut-être un jour, quand mon niveau me satisfera peut-être enfin, mais pour l’instant, je reste celle qui court pour le simple plaisir de faire du bien à son esprit et son corps… et je crois que c’est l’essence même de cette activité.
Publicités
Cet article a été publié dans forme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’esprit de compétition

  1. Bonjour! Je comprends tout à fait ton point de vue par rapport à la compétition- ce n’est pas mon truc non plus; cela ne m’empêche néanmoins pas de participer à une course annuelle de 10km depuis 3 ans. Le sport, n’a jamais été mon point fort- je faisais partie de celles qui trouvaient des excuses pour louper les cours d’EPS et de celles que l’on ne voulait jamais dans son équipe… Mais vers 16-17 ans, j’ai réalisé les bienfaits du sport et je m’y suis mise petit à petit en commençant par la natation, puis le karaté et enfin la course à pied. Mais je trouve qu’à moins d’avoir un objectif, j’ai du mal à rester motivée; alors devoir me préparer pour une course chaque année, m’oblige naturellement à faire du sport plus régulièrement… Par contre, cela reste une course contre moi-même et non une course contre les autres et je prends plaisir à voir que j’arrive à améliorer mon temps et ma forme au fil des années. Je serai heureuse de lire tes articles au sujet de la course à pied pour rester motivée; et je suis d’accord avec toi, le sport contribue tellement au bien-être que ce thème à tout à fait sa place ici je trouve 🙂

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s