Trouver SA course

22837a7cab0ab263f55bc8331c5d84dc

Je l’avais déjà expliqué dans un précédent article, je ne suis pas une coureuse « de compétition », c’est à dire que je me sens assez mal à l’aise dans les courses officielles, où le classement tient une place importante.

Du coup jusqu’à aujourd’hui, je n’avais participé qu’à une vraie course et je n’avais pas vraiment gardé un bon souvenir.

Je supporte mal le stress et la pression qu’on peut ressentir sur une ligne de départ d’une course où l’on sait que les autres coureurs sont pour la plupart meilleurs que vous (complexe d’infériorité quand tu nous tiens) et comme je suis plutôt orgueilleuse, finir loin derrière me contrarie beaucoup.

Mais le weekend dernier, j’ai participé à une des fameuses courses de l’Octobre Rose, les courses en faveur de la lutte contre le cancer du sein. C’est par le biais de ma soeur, infirmière dans un centre d’oncologie, que je me suis inscrite à cet événement.

Et cette course a été un vrai bonheur.

Quelle liberté de courir sans pression aucune, dans une super ambiance (musique, animations, supporters en tout genre, déguisements à tout va). Personne ne se prenait au sérieux, c’était beau à voir. Juste le plaisir de partager un moment convivial, pour une même cause.

J’aime partager mes moments de running avec d’autres personnes, je cours rarement seule (à part mon footing du dimanche matin, ma petite bulle de 10km) et cette course était donc une vraie bouffée d’oxygène, un moment bisounours où les sourires sont fixés sur le visage, les regards bienveillants et les encouragements chaleureux.

Cela m’a réconcilié avec une vision des courses à laquelle j’adhère moyennement. J’aime courir mais pas pour la compétition, je ne suis vraiment pas faite pour ça.

Du coup, je pense avoir enfin trouvé « ma voie », celle de ne participer qu’aux courses avec une thématique caritative (Téléthon, Octobre Rose, etc..) ou pour le fun (genre les corridas de noel, les colorun, etc…).

Je pense qu’il est important que chacun trouve la pratique de la course à pieds qui lui corresponde le mieux,  qui lui permet de s’épanouir. L’important étant de toujours garder la notion de plaisir avant tout.

Publicités
Cet article a été publié dans forme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Trouver SA course

  1. Perso la compétition ne me dérange pas trop, ça me booste et puis ça ne me dérange pas plus que ça d’arriver dans le dernier tiers. En revanche, j’essaye au maximum de participer à des courses à but caritatif ! Quand je vois le prix de certaines courses alors que rien n’est reversé, je trouve ça un peu abusé ! Même la parisienne soit disant caritative ne reverse qu’une très faible partie de l’inscription !
    Je teste ce week end ma première « petite » course : on sera 200 participants et je suis déjà sûre que je vais adorer ! (versus les 10km de l’équipe où nous étions 20 000 🙂 )

  2. Perso c’est le contraire, je cours toujours toute seule. Déjà essayé de courir avec un ami mais cela me perturbe et je ne trouve pas mon rythme. Jamais fait de course même si cela semble très sympa. Mais j’ai un souvenir marrant à ce sujet. Au départ je courrais sur tapis roulant en club de sport. J’y allais en heures creuses pour bénéficier d’un des tapis longtemps. Genre 90-120min. Un jour la fille à l’accueil me dit, vous avez fini combien dimanche? vous courrez trop vite pour nous, on vous voit jamais. Elle me prenait pour une marathonienne. J’ai alors pris conscience que j’avais une sacré endurance. Ou plutôt de la volonté. A la salle de gym, cela les avait fait flippé que je cours ainsi depuis peu sans grand entrainement. La fois suivante ils ont voulu que je porte un cardio-fréquencemètre pendant ma course sur tapis. Après ils m’appelaient le grand bleu (battement de coeur bas). Maintenant j’ai moins d’endurance mais depuis 2 ans je cours avec mon chien, je fais de gros progrès pour la suivre. Je devrais retenter la course avec des humains. Ton article m’en donne envie.

  3. Jog Run dit :

    Je suis d’accord avec toi: il faut trouver son style de course.
    Après avoir participé à ma première course en Irlande et goûté à l’ambiance d’un pays étranger, j’ai décidé qu’à chaque séjour à l’étranger (de minimum 1 semaine, le temps de trouver une course pas trop loin), je participerai à une course locale, donc pas de course avec 1000 participants. Juste pour me noyer dans la foule, et observer en savourant.
    Ce qui m’intéresse aussi ce sont les courses caritatives, ou bien quand une partie du prix de l’inscription est reversée à une association. Je ne suis pas une compétitrice dans l’âme, même si j’adore me lancer des défis avec moi-même.

    • milizen dit :

      pareil, je ne suis pas l’âme compétitrice. Heureusement que de nos jours, avec la démocratisation de la course à pieds, on trouve toutes sortes de courses « pour le plaisir ». tout le monde peut donc trouver son bonheur 😉

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s