Le sport et ses (nos) limites

toujours s'étirer

Je suis abonnée sur Instagram à pas mal de filles sportives, qui ont créé des comptes pour se motiver et motiver les autres à bouger leur gras body.

Ce sont pour beaucoup de vraies icônes, car elles ont une volonté que la plupart d’entre nous n’auront jamais… moi la première.

Je suis une sportive dite « occasionnelle ». Je fais partie d’un club d’athlétisme – course à pieds « section loisirs ». A savoir que je cours entre 2 et 3 fois par semaine.

Si les 6 premiers mois, j’étais du genre super assidue, à ne jamais manquer une séance, avec une motivation de championne, il faut avouer, que 2 ans après, j’ai fait le constat que je ne voudrais pourrais jamais suivre le rythme de ses addicts du sport, qui postent quasi-quotidiennement des photos de leurs séances de sport.

Ma pratique du sport est certes pour le plaisir, mais ce plaisir vient surtout, non pas de l’activité en elle-même, mais des effets que cela procure à savoir : la satisfaction de l’effort (celui de se dépasser) mais surtout le maintien d’une condition physique « acceptable ».

Parce que oui, j’ai la fesse molle et du gras au bide. J’assume plus ou moins, car au delà de la morphologie de chacun, on récolte aussi ce qu’on sème à savoir qu’on a le gras corps qu’on se fabrique.

Mais je me rends compte également, l’âge avançant (plus de 30 ans), qu’il me faudrait aujourd’hui de sacrés efforts; et même plus, de sacrés sacrifices, pour arriver au niveau des filles que je suis sur les réseaux sociaux.

Suis-je prête à cela? honnêtement, non.

Bien sûr que je rêve d’un corps ferme et harmonieux comme ceux de ces filles que j’admire en photo. Mais j’ai compris que cela ne se fait pas sans une motivation et un engagement extrêmement trop fort.

Quand je parle de sacrifice, je parle surtout de celui du temps et de l’énergie. Du temps, parce qu’une séance prend tout de même minimum 30 minutes pour valoir vraiment coup, et après ces 30 minutes, moi il me faut au moins 30 autres minutes pour être à nouveau opérationnelle correctement, et encore, selon l’intensité de la séance, je peux être kaputt bien plus longtemps.

Bref, à 30 ans, c’est comme la picole, tu tiens plus le coup, et tu mets 2 fois plus de temps à t’en remettre.

Et moi, derrière tout ça, j’ai un boulot à gérer, une maison à entretenir… et pourtant pas encore d’enfant à ajouter à l’addition. J’aime profiter de mon mari et de ma maison quand je rentre le soir du boulot, j’aime m’affaler de temps en temps sur mon canapé avec ma tablette sur les genoux le weekend ou voir des amis qui ne pratiquent pas de sport.

Je ne cherche pas de fausses excuses, c’est juste un constat que je fais.

La vie est une question de choix. Choisir les priorités qui composeront notre vie. J’ai fait une place au sport dans ma vie, car cela me fait du bien, à plusieurs niveaux, mais j’ai pris le parti de ne pas le laisser l’envahir… et finalement cela est un sacrifice également, voir un deuil, celui du corps de bombasse que je n’aurais jamais.

Le serpent qui se mords la queue quoi….

Publicités
Cet article a été publié dans forme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le sport et ses (nos) limites

  1. J’ai bien 12kg à perdre mais j’ai une motivation aux abonnés absents!
    Je fais attention à ce que je manque (le plus souvent) mais je me trouve toujours une excuse pour ne pas sortir dehors faire du sport… Pffff motivation dans les chaussette.
    J’ai eu un abonnement dans une salle de fitness pendant 1 an, le premier mois, j’y allais toutes les semaines minimum puis du jour au lendemain plus une seule fois.

    J’envisage l’achat d’un vélo eliptique mais bon, c’est un petit budget… Puis serais-je assidue? J’ai déjà investi dans une corde à sauter (qui prend la poussière) :p

  2. Coucou,

    C’est marrant, ça fait plusieurs articles que je lis sur le sujet aujourd’hui, et j’en ai moi même écrit un pas plus tard qu’hier sur les nouvelles restrictions alimentaires.
    Preuve qu’il y a bien une mode, utopique, et culpabilisante, qui se dessine dans la sphère sociale et sur internet.
    Je trouve ton billet très intéressant et réaliste, surtout.
    A portée humaine, déculpabilisant…parce qu’on ne peut pas tous aspirer à devenir Lara Croft (les vieilles références, mais ça va, comme moi tu as la trentaine donc tu devrais voir de qui je parle ahah!)
    Tu coures 3 fois par semaines c’est déjà top!
    Bises

    • milizen dit :

      Je suis content de voir qu’on est nombreuses à souligner le côté borderline de cette nouvelle mode. Je cours 3x/semaine et pourtant je n’arrive pas à récupérer le corps que j’aimerai. c’est par ce constat que je me suis rendue compte de l’aspect utopique de ces photos qu’on peut voir si le net. Si mais faudrait en plus que je mange moitié moins alors… et pour moi la nourriture c’est la vie. Je veux pas manger 3 noisettes et 2 raisins secs en guise de petit dej et 3 carottes et une branche de celeri le midi looooooooooooool

  3. Ingrid dit :

    Je pense que je me rapprocherais de ce genre de filles si j’avais déjà le corps… J’ai 15kg à perdre et ma motivation sportive est très compliquée (pour ne pas dire absente (comme cette semaine)). J’ai le temps (mais pas l’argent) donc je me contente de séances marches/running entre forêt et campagne. Sauf que je me lasse vite des mêmes parcours, la musique qui m’accompagne également. Je n’ai personne pour m’accompagner, c’est frustrant aussi… J’avoue envier ces filles. Surtout si elles sont heureuses dans ce mode de vie…

    • milizen dit :

      la motivation cet éternel problème, encore plus quand on est seul. Rien ne vaut la motivation de groupe. D’où l’intérêt des clubs et autres. Et encore, ça ne suffit pas toujours.

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s