La vie c’est comme une boite de chocolat…

Capture

J’ai trouvé ce titre plutôt approprié pour inaugurer une nouvelle catégorie dans le blog pour y parler plus largement de ce qui fait ma vie, à savoir les bonnes comme les mauvaises choses. Un genre de petit topo (plus ou moins régulier) de mon quotidien, des petites choses de ma vie que je souhaite partager sans pour autant en dédier un article particulier.
Et comme disait notre ami « Forrest Gump » (à chacun ses références), la vie c’est comme une boite de chocolat… on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
Avec le mari, j’ai instauré une tradition de se faire au moins une fois dans l’année un spectacle ou un concert; juste tous les deux. Me rendant compte que la moitié de l’année était déjà passée, je me suis ruée sur Fnac spectacle et je nous ai trouvé pour le mois d’octobre le spectacle d’Alexandre Astier « l’Exoconférence ». J’adore cet artiste. Il a ce que j’appelle « l’humour intelligent ». J’aime cet humour qui joue avec les mots, avec la langue (licenciée de lettres modernes sort de ce corps). J’avais vraiment adhéré à l’humour de Kamelott et le style d’écriture si incisif d’Astier. D’après les critiques, je ne devrais pas être déçue.
Mon petit papa et ma petite maman viennent ce weekend m’aider à débroussailler le devant de ma maison. Pendant que mon cher mari fera la sieste entre deux appels d’astreinte (c’est un looseux de compèt là-dessus, c’est obligé qu’il va être appelé tout le temps ce weekend, je lance les paris), super papa va dégainer le taille-haie (parce que non mon chéri, il est hors de question que je tienne dans MES mains cet engin, je tiens à mes doigts et à la symétrie de mes arbres)  et nettoyer les  nombreux arbres devant la maison et lui donner enfin un peu de dignité, surtout quand on voit la maison du petit vieux d’en face qui concourt (avec ferveur) au prix de la « maison fleurie ». Après d’un côté, grâce à nous il pourrait bien gagner; le contraste entre nos deux maisons étant plutôt frappant pour l’instant…
J’ai repris la course à pieds avec le club hier soir. Sauf qu’il a fallu aller chez le médecin avant pour le certificat médical obligatoire pour la licence. Et le médecin, il t’ausculte avant de te donner le précieux papier…et il te pèse… tu vois venir le drame ? Disons que depuis le mariage, genre donc 5 mois, je ne m’étais plus pesé. Non pas à cause d’un problème de pile de la balance, mais plutôt pour un problème de mauvaise conscience. Et autant dire que la balance du médecin elle me l’a « balancé » dans la gueule ma conscience (donc non, je n’ai pas loupé mes lessives et mes vêtements n’ont pas rétrécit, et non, je ne suis pas enceinte) Bref, je souffre de l’ego. Sport et bonne hygiène alimentaire me voilà (quel ennui). Adieux curlys et rosé pamplemousse.
Publicités
Cet article a été publié dans La vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s