Brèves de séries

Dans la vie j’ai deux grands plaisirs que tout oppose : la course à pieds et les séries tv.
En gros mon quotidien est une battle entre basket et canapé. Et oui, parce que s’il a quelque chose qui peut m’empêcher d’enfiler mes baskets pour bouger mon gras, c’est bien l’appel du canapé devant un bon épisode d’une série tv. Les séries tv sont un de mes plaisir coupable, celui qui te fait traîner en pyjama un dimanche, le cheveu gras et l’haleine pas fraîche. Si je découvre une série, je peux devenir assez névrotique compulsive, et totalement asociale, jusqu’à ce que je sois à jour des épisodes que j’ai en retard. Bref, merci la course à pied (et mon mari accessoirement) qui me permettent de garder une vie sociale raisonnable.
Tout ça pour dire que je vais profiter de cet espace de liberté qu’est ce blog pour vous faire découvrir mes petites séries fétiches du moment :
commençons aujourd’hui par la première que je suis depuis quelques années qui réunit des poils et des crocs, de l’hémoglobine à gogo et un trop plein d’hormones :
TEEN WOLF (5 saisons, en cours) :

petit résumé personnel :
Oui, le titre fait bien « série pour ado », parce qu’à la base, c’est bien de cela qu’il s’agit, une gentillette série sur un lycéen devenu loup-garou par un coup de « on-t-a-pas-appris-que-se-promener-seul-dans-la-foret-c-est-jamais-une-bonne-idée ». Bref, on suit les aventures de ce sympathique jeune homme plutôt bien fait surtout torse nu et de sa chouette bande de copains qui se retrouvent pris dans des histoires pas possibles pleines de créatures surnaturelles, qui deviendront, au fil des saisons de plus en plus effrayantes et sincèrement glauques.
mon avis :
La série a su évoluer intelligemment avec le temps. La série est passée d’une sympathique série assez légère, plutôt classique (les ados et leurs hormones), avec une bonne dose d’humour mêlée à une part de fantastique, pour grandir chaque saison avec ses personnages pour glisser vers un mode fantastico-dramatique (bref, ça meurt, ça pleure, ça saigne beaucoup). La part dédiée à l’humour et les petites histoires frivoles d’adolescents a de plus en plus baissée pour arriver à la saison 5, à une série bien plus adulte, et je trouve que son titre lui porte aujourd’hui préjudice car les histoires sont devenues au fil du temps plus sombres au point d’entrer carrément dans le style de l’horreur (c’est à dire, que j’en vient à fermer les yeux à certaines scènes à la limite du soutenable).
Un petit plaisir pas prise de tête, pour les fans du genre.
Publicités
Cet article a été publié dans séries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s