La vie c’est comme une boite de chocolat #4

Dans ma boîte de chocolat ces derniers temps, on attends impatiemment les vacances :

Capture

* en regardant pleins de séries et films sur Netflix. Lassés des programmes tv vides de contenus et d’intelligence, nous nous sommes abonnés à cette plateforme vidéo et autant dire que cela fait 3 mois que nous n’avons pas regardé la télévision conventionnelle. Ça ne nous manque absolument pas. Quel plaisir de perdre l’habitude de zapper bêtement à la recherche d’un programme qui pourrait éventuellement être regardable.
* en jardinant. Nous voilà en pleine période de récolte. J’ai l’impression d’être Caroline Ingalls (amis des années 90, vous reconnaîtrez la référence, les autres cherchez sur internet) à arroser mon jardin et récolter mes légumes. Bon j’avoue que je pense vite saturer des tomates et courgettes mais l’ami congélateur est là pour conserver ce trop plein pour la période de disette hivernale.
* en ratiboisant sa tignasse. J’ai eu une idée folle, il y a un an, de me laisser pousser les cheveux pour en faire don à une association pour les femmes atteintes de cancer. Sauf que dans la théorie c’est une super idée, sauf que moi j’ai fait un raccourci un peu facile allant de je touche plus à mes cheveux jusqu’à ce qu’ils soient de la bonne longueur. Petit hic, une fois arrivée à la bonne longueur mes cheveux, c’est des queues de rat tous fourchus et desséchés. Je me suis rendue compte un peu tard (oui, je ne suis pas une fille très rapide des fois) que si tu veux des beaux cheveux long, ça demande en fait vachement d’entretien (des masques hydratants, de couper régulièrement les fourches, etc…) et moi le temps que ça monte au cerveau, c’était foutu, plus rien à sauver de ma tignasse. Bref, j’ai dû tout couper au dessus des épaules. Voilà, voilà, gros fail. circulez, y a plus rien à voir….
* en se badigeonnant d’anti-moustique. L’année de loose, je vous dis. Impossible de sortir dans le jardin sans se faire attaquer violemment par ces suceurs de sang, qui n’hésitent pas à passer à travers les fringues pour te piquer. Franchement, aller arroser ses tomates en jogging long et veste polaire (et on oublie pas les chaussettes hautes, les piqûres aux pieds sont les pires), sous 30°, c’est pas méga agréable….
Publicités
Cet article a été publié dans La vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La vie c’est comme une boite de chocolat #4

  1. Nat dit :

    Pour les moustiques tu peux utiliser l’huile de coco ils détestent :o)

  2. Pidiaime Piwo dit :

    Je compatis pour les moustiques, nous avons dû mettre une moustiquaire à notre chambre pour éviter d’en retrouver des dizaines au matin remplis de notre sang. Cela dit on peut descendre dans le jardin sans se faire assaillir.

    Et moi aussi je suis en pleine boulimie de séries, d’autant que Netflix propose des choses de très bonne qualité (Stranger Things étant la dernière en date, je ne sais pas si vous vous êtes penchés sur celle-ci !)

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s