Mon rapport à la télévision ou comment j’ai repris le contrôle

TV Colorful Vecteur gratuit
Je fais partie de cette génération biberonnée à la télévision, bien avant l’avènement d’internet. Enfant et adolescente timide, elle a été ma compagne la plus fidèle (oui, vous pouvez pleurer dans les chaumières lol). Elle m’a accompagné quotidiennement pendant une grande partie de ma vie.
Puis j’ai rencontré des amis qui n’avaient pas de télévision chez eux (avec 3 enfants en bas âge, respect quoi!). Petit déclic chez moi et grosse remise en question de son intérêt et de sa place dans ma vie.
L’idée faisant son petit chemin, je me suis procuré le livre « Tv Lobotomie », un pamphlet sur les dégâts que la télévision pouvait apporter. Là le déclic s’est fait vraiment plus violent. Ça n’aurait tenu qu’à moi, je débranchais la télé et la vendais sur LeBonCoin. Mais bon, vivant en couple, mon conjoint n’était pas aussi sensibilisé aux dérives de la télévision que moi et entretenait encore une relation fusionnelle avec sa zapette (bref, il m’a regardé avec des gros yeux méchants en serrant bien fort sa télécommande contre lui).
Pourtant, le nombre de chaînes télé augmentant, la qualité des programmes elle, s’est réduite comme peau de chagrin. Au point que ces dernières années, le zapping d’une chaîne à l’autre est devenu un rituel, au point de me retrouver le soir, vers 22h à n’avoir toujours rien regardé de précis avec cette impression d’avoir perdu plusieurs heures de ma vie.
J’en suis venu à ne plus supporter ce rapport de dépendance stérile à la télévision, à savoir l’allumer par automatisme mais être incapable de trouver quelque chose d’intéressant à regarder ou regarder un programme par dépit, sans grande conviction. Je ne supportais plus de l’avoir en bruit de fond; pour cela autant écouter de la musique, un bruit de fond bien moins « parasite ».
C’était sans compter sur le fait que cette remise en question tombait justement à une période où ma fibre écologique s’intensifiait et où les dérives de la société de consommation m’interpellait de plus en plus. Donc le matraquage incessant des publicités à la télévision était devenu pour moi insupportable.
Et puis un jour, nous avons entendu parler des replays, de la vidéo à la demande, et plus particulièrement de Netflix, un catalogue légal de vidéos qui offrait enfin une option intelligente à la télévision. La vidéo à la demande du consommateur et non plus l’inverse.
4 mois que nous sommes abonnés, nous n’avons plus jamais regardé la télévision conventionnelle depuis. Nous avons pris énormément de recul sur cet outil qu’est la télévision et n’avons plus l’impression d’être esclave d’elle. Nous choisissons ce que nous voulons regarder et surtout QUAND ! Nous ne planifions plus notre soirée autour de la télévision, de ses horaires imposés et de ses coupures pubs intempestives. Si nous souhaitons commencer à regarder une fiction à 19h ou 21h30 ou arrêter en plein visionnage car nous sommes fatigués et souhaitons nous coucher, l’outil nous permet de stopper et reprendre la visionnage à notre guise.
Je ne me sens pas pour autant en décalage avec les personnes qui regardent la télévision. A l’heure d’internet et des réseaux sociaux, impossible de passer à côté des derniers buzz ou informations.
Aujourd’hui, j’ai un rapport plus serein avec la télévision. J’ai l’impression d’avoir repris un contrôle que j’avais quelque peu perdu.
J’aime toujours autant les fictions, autant films que séries, et les documentaires également. Ce sont des distractions dont j’aurais beaucoup de mal à me passer et je ne ressens pas le besoin de m’en priver totalement. Mais aujourd’hui, avec les outils que nous avons à notre disposition, je trouve que la télévision conventionnelle ne répond plus du tout à mes besoins et représente plus pour moi une contrainte (de programmes, d’horaires, de qualité de programmes).

 

J’avais déjà fait un article sur mon envie de m’éloigner de la télévision, il y a presque 3 ans. Comme un écho sur une réflexion qui a pris son temps, mais qui était déjà bien ancrée en moi.
https://monpetitcoindebonheur.wordpress.com/2013/10/26/rupture-et-dependance/
Publicités
Cet article a été publié dans La vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mon rapport à la télévision ou comment j’ai repris le contrôle

  1. Pidiaime Piwo dit :

    La peau de chagrin de la qualité des programmes, c’est une excellente image !

    La télé entretient l’abrutissement général, et le climat « d’émotion » de la population -et non pas de réflexion. Elle pourrait être un outil merveilleux pour éduquer, initier, éveiller… Mais ça rendrait les foules trop intelligentes, attention ! C’est un tel gâchis.

    Bref, chez nous elle sert uniquement à regarder des DVD et séries.
    De temps en temps, mon compagnon se prend à zapper, mais après avoir passé les 30 chaînes le verdict est toujours le même : « bof, y’a rien ».

    Malheureusement trop de gens n’ont pas ce recul.

  2. Elize dit :

    Ca passe vite la vie sans télé. Moi, ça fait 8 ans et je ne me sens pas trop en décalage. Car maintenant, on parle surtout des séries, et on les regarde sur Internet.
    Je te rejoins sur les aspects de se débarrasser des contraintes imposées de la télé : les horaires et les pubs.
    Pour mon expérience en détail http://www.pigmentropie.fr/2016/06/vivre-sans-tele/

  3. Je suis totalement d’accord avec toi… la « vraie » télé est absurde, vide. Et nous ne regardons que du replay et de la vod, nos enfants et nous! et on s’en porte très bien! nous ne sommes plus esclaves.

  4. oth67 dit :

    Nous regardons surtout des séries et adorons le replay !
    Moins de pubs et quand on veut !

  5. J’adore ce genre d’article conscient et ça me rassure de voir que certains réalisent à quel point nous sommes parfois esclave de nos technologies !

  6. Fugu dit :

    Ca fait 6 ans que je vis sans télé, simplement en fait parce que je me suis mise en ménage avec un homme qui n’en voyait pas l’utilité. Et je dois dire que c’est bien, bien loin de me manquer ! De temps à autres j’apprends qu’il y a un programme qui peut m’intéresser, le plus souvent sur une chaîne publique et du coup, je peux quand même le regarder sur mon PC. Pour le reste, nous sommes libres et quand je me retrouve devant une télé allumée (dans ma famille par exemple) je reste comme une carpe (le comble pour un fugu), bouche ouverte et air mi-figue, mi-raisin devant la bêtise des publicités et des programmes… Et je me demande comment j’ai pu faire pour en rester esclave si longtemps. 😉

Envie de me donner votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s